Nous aurions plaisir à lire quelques lignes, de vous , que nous ne connaissons pas mais qui pourtant avez passé quelques minutes chez nous. Beaucoup de passages sur le blog, mais peu de commentaires, dommage ...ne soyez pas de simples consommateurs, écrivez nous!










lundi 9 février 2009

10 février 2009: Fête des lanternes


Cette fête des lanternes où la lumière est reine clôt le cycle des festivités du Nouvel an. Fête nocturne, on la nomme d'ailleurs parfois "petit Nouvel an" (xiaoguonian 小過年). La population (de nos jours, surtout les enfants accompagnés de leurs parents) sort pour une promenade à la nuit tombée une lanterne à la main.

Des concours de lanternes et de devinettes sont organisés dans les temples. Certaines municipalités prévoient des défilés de chars lumineux.
Il est de tradition de manger une soupe de yuanxiao (元宵), dessert éponyme de la fête. Ce sont des boulettes de pâte de riz farcies (en majorité sucrées) cuites à l'eau, dont la forme arrondie symbolise la plénitude, la famille réunie et la satisfaction des besoins.
L'origine de cette fête est complexe:
Elle continue une très ancienne tradition qui divisait l'année en trois parties (yuan 元), la première débutant le 15e jour du premier mois avec une fête en l'honneur de l'anniversaire de Tianguandadi, divinité régissant le Ciel introduite à l'époque des Han par l'École des cinq boisseaux de riz. Cette célébration se serait enrichie de traditions issues de la cour impériale (lanternes, boulettes).
Les légendes relatant l'origine de la fête font état de la colère du dieu du feu menaçant d'incendier la capitale le 15e jour du premier mois lunaire. Une personne astucieuse aurait alors eu l'idée de faire sortir tous les habitants dans la rue ce soir-là avec des lanternes rouges, et d'en accrocher à toutes les portes, afin que le dieu, croyant la ville déjà en proie aux flammes, se retire. Dans la version la plus populaire, la menace divine est un canular monté par un conseiller impérial au grand cœur afin de permettre à une jeune servante du palais de sortir et de revoir sa famille pour un soir.

(source wikipedia)

autre origine:
Admirer les lanternes est l'une des plus principales activités de la fête. Sous la dynastie des Han (206 av. J.-C.-220), le bouddhisme s'est répandu largement en Chine. Après avoir appris que les moines avaient coutume le 15 du 1er mois lunaire de regarder les reliques du bouddha et d'allumer des lampes pour saluer les génies, l'empereur a ordonné d'allumer aussi ce jour au soir des lanternes dans le palais impérial et les temples pour présenter ses respects aux génies. Depuis lors, ce rite bouddhique est devenu progressivement une grandiose fête populaire en Chine.

2 commentaires:

fee clochette a dit…

Merci pour ces infos Laurence, toujours intéressant de te lire!
Bonne semaine!
Guylaine et ses fées xx

ouvea107 a dit…

merci Guylaine , c vraiment très gentil .
A bientot
je vais aussi passer faire un tour chez toi!
Amicalement
Laurence