Nous aurions plaisir à lire quelques lignes, de vous , que nous ne connaissons pas mais qui pourtant avez passé quelques minutes chez nous. Beaucoup de passages sur le blog, mais peu de commentaires, dommage ...ne soyez pas de simples consommateurs, écrivez nous!










lundi 12 mars 2012

Nuno Oliveira, ou l'art equestre

Nuno Oliveira enseignant de l'école royale portugaise, dans l'esprit de la tradition de l'école de Versailles. Grand lecteur de maîtres classiques, il possède une culture équestre encyclopédique qui dépasse toute frontière, tout nationalisme. Le virtuose a enseigné à des centaines d'élèves dans le monde entier, faisant preuve d'un talent pédagogique rare et plus longuement à Santo Adriaò et à Avessada (Portugal). Il a écrit de nombreux ouvrages sur la pratique et la réflexion de l'art équestre .

Quelques citations du Grand Maître
« Après trente ans sur le dos d'innombrables chevaux, je demande aux cavaliers qui me lisent et qui dressent leurs chevaux de regarder leur monture lorsqu'ils mettent pied à terre après une séance de travail, de contempler son œil et de faire un examen de conscience pour se demander s'ils ont bien agi envers cet extraordinaire être vivant, ce compagnon adorable : le cheval. »


« On a tendance, de nos jours, à oublier que l'équitation est un art. Or, l'art n'existe pas sans amour. Mais celui qui n'a pas la discipline nécessaire et qui ne possède pas la technique ne peut prétendre à l'art. L'art, c'est la sublimation de la technique par l'amour. L'amour, afin qu'après la mort du cheval, vous ayez gardé en votre cœur le souvenir de cette entente, de ces sensations qui ont quand même élevé votre esprit au-dessus des misères d'une vie humaine. »

« Il y a deux choses en équitation : la technique et l'âme. »

« L'art équestre commence par la perfection des choses simples. »

« Faites du cheval un compagnon et non un esclave, vous verrez quel ami extraordinaire il est. »

« Avec les chevaux, de la douceur est-ce que cela en vaut la peine ?... Oui, toujours! »

« Demander souvent, se contenter de peu, récompenser beaucoup. » Cette phrase est de Baucher mais est souvent attribuée au Général Faverot de Kerbrecht un de ses élèves les plus connus...

 Ces paroles m'on tbeaucoup touchées.


Ses écrits:
1965 : Réflexions sur l'art équestre

1983 : Principes classiques de l'art de dresser les chevaux
1983 : Propos d'un vieil écuyer aux jeunes écuyers
1986 : Les chevaux et leurs cavaliers

1 commentaire:

Laure a dit…

L'équitation est un Art en effet :-)

Bisous ✰✰✰ Laure ✰✰✰
http://suivre-mon-etoile.blogspot.com/