Nous aurions plaisir à lire quelques lignes, de vous , que nous ne connaissons pas mais qui pourtant avez passé quelques minutes chez nous. Beaucoup de passages sur le blog, mais peu de commentaires, dommage ...ne soyez pas de simples consommateurs, écrivez nous!










vendredi 11 février 2011

XIN RAN: messages de mères inconnues






XINRAN
Xinran est née en 1958. Pendant la révolution culturelle, elle et son frère sont enlevés par les Gardes rouges, à leurs parents jugés « réactionnaires » et envoyés dans un orphelinat réservé aux enfants de « chiens à la solde de l’impérialisme ».
A partir de 1983, la Chine a besoin de personnes pour développer la télévision et la radio, capables de diriger des émissions de débat éducatives tout en s’assurant que les sujets « interdits » sont évités. On confie à Xinran la production de ces émissions. Mais elle devient rapidement l’animatrice d’une émission de radio, Mots sur la brise nocturne, diffusée quotidiennement entre 22h00 et minuit.
En 1997, elle décide de quitter la Chine et s’installe en Angleterre. Elle s’y marie et a un fils.
En 2002, un recueil de ces vies de chinoises est publié par Chatto & Windus. (paru aux éditions Philippe Picquier sous le titre Chinoises, en 2003). Il dit la souffrance, mais aussi l’amour et l’espoir de ces femmes.
Depuis la publication de son premier livre, un best-seller international, Xinran est connue dans le monde entier. Elle publie une colonne bimensuelle dans The Guardian sur les questions relatives à la Chine et tient le rôle de conseiller aux relations avec la Chine pour de grandes corporations comme la BBC. (Edition PICQUIER)

Ouvrages disponibles :


Baguettes chinoises
Chinoises
Funérailles célestes
Mémoire de Chine

et le dernier : Messages de mères inconnues
Les avis sont partagées sur cette écrivian chinoise qui serait considérée comme "opportuniste" par certains... elle écrirait ce que nous, mères adoptantes, avons envie de lire...

3 commentaires:

Marianne a dit…

Coucou !!!
Alors as-tu craqué pour cet ouvrage, finalement?
Je suis certaine que tu sauras prendre les infos qui y sont véhiculées avec le discernement qui te caractérise, Laurence.
Xin Ran a travaillé longtemps pour une radio d'état en RPC. Alors, j'émets quelques doutes sur la véracité de ses écrits, préférant me baser sur des livres rédigés par des occidentaux sur ce qui se passe là-bas (comme Silent Tears, par exemple)... Tu me rediras ce que tu en penses? By the way, I fully agree with your recent view sur le forum.
Bises à vous 4 du VdL

ouvea107 a dit…

merci Marie Anne
non pas encore acheté mais je vais surement le faire. Nouveau job, du travail pour evoluer , asp assez de 24 h par jour!!! mais omment s'est possible dis moi??? hihihi:)
des bises
Laurence

Marianne a dit…

Quelques infos pour "nuancer" le propos quelque peu ""romancé"" du dit bouquin... Cela ne m'étonnerait guère que XinRan écrive, en bonne chinoise d'origine, ce que nous, occidentaux, voulons lire et croire... Toujours cette différence de culture, n'est ce pas?

"But the growing realization is that such true abandonments are, in fact, very rare in China. It is important for adoptive families, when they are starting a search, to realize that everything they know about their child may, in fact, be a fiction. This statement will offend some adoptive families, who have invested their adoption story with emotional baggage that in large part makes it difficult for them to search with an open mind. THEY FIERCELY SEEK TO CLING TO THE CHINA MYTH, THE IDEA THAT THEIR CHILD WAS WANTED AND EVEN LOVED, AND THAT CRUEL CIRCUMSTANCES PREVENTED THE BIRTH FAMILY FROM KEEPING THEIR CHILD. While this may sometimes be true, adoptive families must realize that the probability is that their child was relinquished for other reasons, including for money, promises, through deception, and a myriad other reasons. It is important for adoptive families to start a search realizing that any of these reasons may play a role in their child's history. To emotionally refuse to accept any one of these possibilities will impose artificial limitations, which will almost always significantly reduce the probabilities of success."

Des bises