Nous aurions plaisir à lire quelques lignes, de vous , que nous ne connaissons pas mais qui pourtant avez passé quelques minutes chez nous. Beaucoup de passages sur le blog, mais peu de commentaires, dommage ...ne soyez pas de simples consommateurs, écrivez nous!










mardi 31 janvier 2012

Infos et enfants SN

Ayant décidé de prendre du recul par rapport à une liste de discussion sur les adoptions en Chine à laquelle j'adhère depuis  bientôt 7  ans, surtout en raison d'un manque de reflexion certain et de prise de distance  d'un petit nombre d'adhérents, minoritaire certe, mais très dominant (c'est souvent ainsi d'ailleurs),  je mettrais désormais ici les articles glânés ci et là et qu'auparavant je mettais sur cette liste.

Je pense de toute façon cela n'intéressait pas toujours, alors autant en garder une trace ici puisque ce blog est surtout pour les filles.
Un article intéressant du Monde daté d'hier sur : Les illusion sperdues des jeunes chinois en France et tous pleins d'articles très intéressants ici. Comme par exemple:  Savez vous ce qu'est le Maotai?
                               **********************

Suite aux toutes récentes attributions d'enfants SN  je me suis interrogée sur ces futurs parents .Beaucoup d'entre eux ont choisi de bifurquer sur des enfants à besoins spéciaux en raison notamment des délais exhorbitants imposés par les autorités chinoises pour les enfants NSN.
 C'est certainement un grand bien pour ces enfants. Enfin ils trouveront une famille aimante et des conditions de vie digne de ce nom.
En effet, la Chine a décidé de garder de plus en plus les enfants NSN  suivant ainsi les conditions de la convention de La Haye. Je pense que cela ne s'arrangera pas d'ailleurs sur ce plan là. Ces dernières années la courbe s'est totalement inversée en faveur des enfants SN .
Les enfants SN  sont évidemment plus difficilement choisis en Chine et donc de plus en plus confiés à l'International. En plus, dans des cas qui ne sont pas l'exception,  on constate que des enfants dit NSN adoptés par des parents étrangers sont malgré tout porteur de problemes de santé sérieux, non "inscrits" dans le dossier d'attribution. Cer qui correspond à un tout autre projet .

  J'espère simplement que les soucis de santé de ces petits enfants n'auront pas trop d'incidences sur les couples.
Les couples qui ont acceptés ces enfants seront ils assez "solides" pour traverser ce qui les attend?
 En effet :
  • devenir parents : ce n'est déja pas facile...
  • Devenir parents d 'un enfant qui ne vous ressemble pas physiquement : il faut y réfléchir pour le protéger au mieux du regard et des jugemenst  d'autrui souvent stupide ignorant sur ce sujet et plein de jugements tout fait..
  •  Devenir  parents d 'un enfant qui en plus à des soucis de santé qui nécessitera surement des hopitalisations, nécessite d'être un couple vraiment soudé etc: cela doit compliquer vraiment les choses.
Or un couple sur deux ou sur trois divorces en France , pourquoi les parents adoptants y échapperaient ils? Plus le couple rencontre d'écueils et plus il est malmené. NON?


             ************************************************

 J'ai lu la semaine denrière  une reflexion qui m'a interpellée ; Il était dit qu' on devrait
"admirer" ces futurs parents d'enfants SN. Je ne partage pas tellement ce point de vue:
Comme si nous, nous étions "admirables" parce que nous avons deux filles pas conçues dans mon ventre! Je n'aime pas que l'on me dise: "c bien ce que vous avez fait, quelle belle action". En général je ne réponds pas et me contente d'esquisser un vague sourire, mais je pense que : ce n'est pas "bien" c'est juste qu'on voulait être parents.

Ces parents d'enfants à besoins spéciaux (ainsi nommé SN) ont fait un choix eux aussi (en connaissance de cause?), ils ne sont pas "admirables". Ils ont sans doute repossé leurs limites, chacun ayant les siennes.
Je redoute juste que les délais d'attente aient, pour certains, peut-être faussés leur jugement?  Et qu'ils ne s'en rendent compte trop tard.
En fonction de la pathologie, je ne suis pas sure en revanche que j'aurais pu faire ce choix . Toutefois n'ayant pas eu à choisir je ne sais pas ce que nous aurions décidé bien sur.

Pour conclure  nous leur souhaitons le meilleur en famille avec ces petits bouts, qui eux bien sur ne méritent pas d'être laissé de côté.
Voila c'était juste mon questionnement du jour.
vos temoignages sont les bienvenus pour eclairer cette reflexion

8 commentaires:

Ange et JF a dit…

Laurence,

J'ai simplement envie de dire qu'il suffit juste d'ouvrir les yeux .. Oui cela fait déjà plus de 4 ans que l'adoption SN se développe .. Pour diverses raisons .. mais une chose est certaine c'est que l'adoption SN comme elle est étiquetée !! est la réalité des besoins de l'adoption en chine ...
Ce n'est pas moi qui divague mais au moins la directrice de notre OAA a la franchise de dire les choses telles quelles sont ...

Par contre effectivement , ce parcours est un choix délibéré mais faut il en être étiqueté, pointé du doigt de ce fait là ???

Pourquoi ne parlons nous pas d'adoption tout court ..

Cette différence commence un peu à m'énerver je t'avoue ...

Oui , nous aussi avons fait ce choix il y a plus de 2ans et demi ... et la preuve en est notre merveilleuse princesse ...

Ce que je ne comprend pas , c'est la réaction des personnes face à cela ..

Ses enfants dit SN ( terme qui m'horripile au plus haut point ) n’ont ils pas les mêmes droits que tout autre enfant ??? !! N'ont ils pas le droit d'avoir un papa et une maman ???

N'ont ils pas le droit d'être tout simplement heureux !!

Je sais que l'inconnu fait peur , mais c'est à chacun en son âme et conscience à poser ses limites de ce qui est acceptable pour chacun ....

Effectivement si ce chemin est uniquement pris dans le but de raccourcir les délais je dirais mauvais plan car il faut être préparé ...

Mais une fois que l'on a dépassé ses peurs, ce n'est que du bonheur...

Pour conclure , je te dirais si je devais recommencer une deuxième procédure .. c'est à 4 mains que l'on signerait une procédure pour un enfant à beauté spectaculaire ..

Amicalement

Ange

Nala a dit…

Bonjour,
je suis d'accord avec ta dernière réflexion. Souvent, on me félicite du beau geste d'avoir adopter un enfant Sn. On me dit que je suis super courageuse etc...
En faite, pour moi, adopter veut dire que je suis égoiste !! Pourquoi ? Tout simplement parce que nous voulions être parent et que la seule solution était d'adopter. Alors, c'est pas par courage ou pour sauver un enfant, mais simplement pour assouvire mon envie d'être parent .
à bientôt

Manon et Stéphane a dit…

Merci de votre message, vous êtes très gentille. Comme les delais sont rendu tellement long certains parents se tournent vers les enfants à besoins spéciaux...Mon désir d'avoir un enfant étant si fort, je me cacherait pas que j'y ai déjà pensé mais mon conjoint ne partagait pas mon choix et je respecte sa décision...Nous avons décidé de rester au régulier car nous approchons beaucoup je l'espère du grand jour...
Bisou
Manon

Framboise a dit…

Je suis très légèrement concernée car pour notre 2è agrément nous nous étions ouverts à l'accueil d'un enfant SN (avec certaines limites, et c'est ça qui est sans doute le plus dur: quelles limites se fixer ?)
Pour nous le constat était simple: la quarantaine passée, avec déjà un enfant au foyer et vu la conjoncture de l'adoption internationale, il était difficile d'envisager un 2è enfant autrement. Mais bien sûr on s'est posé beaucoup de questions !(et pour une fois on a été très bien accompagnés dans notre réflexion par notre CG)
Nous nous sommes sentis "aptes". Justement on avait l'impression que notre couple était solide, on avait à peu près un niveau financier correct, on était pas très loin d'une grande ville pour assumer des RDV médicaux, je ne travaille pas et suis disponible, toutes ces raisons qui nousont fait penser que c'était possible.
Du coup ça n'a pas été notre chemin, quoi que...
Achille vient d'un pays où les problèmes de santé (comme dans beaucoup de pays d'ailleurs)sont plutôt importants, + le séisme...et d'ailleurs il aurait pu être considéré comme un enfant SN...à 2 mois il mesurait 40 cm et pesait 2,5 kg et on nous a dit ultérieurement que sa vie avait parfois tenu à un fil. (peut-être d'ailleurs avons-nous été "choisis" pour lui car nous avions un agrément ouvert à un enfant SN, ça on ne le sait pas)

Voilà c'était juste mon témoignage...
je crois qu'effectivement il va falloir que les futurs parents soient préparés et formés car on se dirige vers un changement radical de l'adoption internationale. Comme toi je pense que les enfants ) petits (ou gros +) vont être l'écrasante majorité dans peu de temps...
Biz

Framboise a dit…

rien à voir mais j'ai oublié : oui oui j'avais bien reçu tes voeux par mail

French Marianne a dit…

Vaste débat...

Je rebondirai juste sur le post de Ange et JF. C'est certain, tous les enfants, qu'ils soient SN ou NSN ont droit à une famille. Heureusement qu'il en est ainsi.

Et personne n'a jamais dit le contraire, d'ailleurs.

L'idée n'est pas de stigmatiser les familles dont le projet évolue...

Personne ne les 'catégorise' délibérément non plus. Mais en adoption, pour tout les pays, il en est ainsi : les enfants proposés à l'AI sont rattachés soit à la liste d'enfants en bonne santé soit à une liste d'enfants à petits (ou gros) plus. C'est là que la différenciation se créé (sans parler des enquêtes sociales et psy pour l'optention de l'agrément : là aussi on demande aux familles de choisir : enfant en bonne santé ou à souci médical). C'est à partir de là qu'on obtient deux catégories : NSN et SN.

Ensuite, tout est question de choix personnel et de limite fixée par le couple quant à la patho.

Si beaucoup re-signeraient à 4 mains pour une patho réversible et éminemment légère, je ne pense pas qu'il en soit de même pour les familles ayant accueilli des enfants porteurs de troubles moteurs graves, ou bien d'une cardiopathie complexe couplées à d'autres syndrômes associées, ou encore une spina bifida.

Je crois que seules quelques familles sont capables d'assumer plusieurs adoptions d'enfants lourdement SN ou d'enfants grands (>7 ans).


Bien amicalement,

Marianne

Chantalou a dit…

Manuela est arrivée à 40 mois à 17 livres et malgré que nous avions opté pour un enfant "dit normal" , elle était amochée et malade. Mais quand je repense à tout ça, elle était destinée à arriver chez nous, nous sommes fous de cette enfant. Mais je comprends qu'il y a des limites à accepter tel ou tel enfant car après, les répercussions d'un état maladif sont parfois difficiles à vivre.L'adoption se dirige vers les enfants à petits plus et je pense que ces enfants ont le droit à une vie meilleure mais il faut être conscient des enjeux que cela implique.Chantalou xx

eiffeltower a dit…

Hello,

Moi aussi je déteste ce mot "admirable" dans le cas d'adoption d'enfants SN...surtout décerné par des gens avec disons heu...de fortes limites.

Nous sommes partis la fleur au fusil adopter un gamin de 5,5 ans en 2010...inconscients peut-être, mais pas admirables car nous sommes tombés sur un petit garçon merveilleux qui ne nous a amené que du bonheur.