Nous aurions plaisir à lire quelques lignes, de vous , que nous ne connaissons pas mais qui pourtant avez passé quelques minutes chez nous. Beaucoup de passages sur le blog, mais peu de commentaires, dommage ...ne soyez pas de simples consommateurs, écrivez nous!










mardi 8 juin 2010

8 juin 2010: 1ères attributions


Date de coupure au 26 avril 2006. Premières attributions aujourd'hui.

Tant de mois d'attente, enfin le Bonheur pour ces familles.


On nous dit que c'est le bonheur des enfants avant tout et que c'est: une famille pour un enfant .
Je ne crois plus à toute ces belles phrases qui sonnent bien.
Je ne crois pas que la douleur de l'attente s'efface.
Je ne suis pas sure non plus que les enfants soient réellement au centre de ces dispositifs et que tout soit fait dans leurs intérêts.


Neanmoins je me rejouis toujours malgré toutes lesembuches, de lire et d'apprendre la concrétisation de nouvelles familles.

BIENVENUE

6 commentaires:

Elizzz a dit…

Je suis d'accord avec toi sur le fait que la douleur de l'attente : elle ne s'efface jamais. On ne l'oublie jamais. Je ne l'ai pas oubliée.

Le bonheur des enfants avant tout, c'est une belle phrase, oui. Et non, elle sonne bien mais n'est pas mise en pratique par nombre d'oaa. Sinon, par exemple, on ne sélectionnerait pas certaines familles au détriment d'autres (les sans enfants contre les déjà parents). Tout n'est pas fait dans l'intérêt de l'enfant, c'est faux...

Anonyme a dit…

Nous étions partis pour une adoption en Chine avec une LID 22mars 2007 et avons réorienté notre projet en septembre 2009. Aujourd'hui nous sommes les heureux parents d'un petit bonhomme né en Haïti, rapatrié en urgence suite au séisme le 25 janvier et âgé de 18 mois. Pour nous l'attente a été complètement gommée car notre fils est arrivé bien plus tôt que prévu, avec une collaboration hyper efficace des différents niveaux de pouvoirs belges. C'est un petit garçon adorable, délicat, beau comme un coeur et très éveillé. Je crois que tout cela nous a aidé à oublier cette longue attente et cette impression que les choses n'aboutiront jamais. Les personnes de notre OAA ont été géniales et pleines d'empathie. C'est aussi important dans notre parcours.
Martine, maman de Lucas (Belgique)

Marianne a dit…

Laurence, bien d'accord avec toi et avec Elise...on pourrait d'alleurs élargir le constat aux adoptions de pupilles. Dans notre département, les familles avec enfant laissent systématiquement leur place à des couples sans enfant, même si leur candidature pour "un né sous X" est plus ancienne. Ce sont des discussions que j'ai eues à maintes reprises avec les responsables du CG : "que vous favorisiez les couples sans enfant, OK. Mais n'écartez pas systématiquement les familles avec un enfant. Laissez passer un dossier sur 10, par exemple...". Mais peine perdue.
Je pense à toi !
Bises.... désolée pour l'autre jour au tel, j'étais en réunion téléphonique avec mon Directeur + une collaboratrice =>imposible de parler. rebiz

Anonyme a dit…

C'est vrai,c'est long et difficile,et d'après ce que je constate au vu de mes chiffres,il y a clairement un quota.Depuis plus de deux ans.On tiendra.
Bises
Agnès,qui retournera en Chine pour bb2

Stef et Laurent a dit…

Chère Laurence,

vous avez tellement raison, rien de s'oublie, simplement le sourire de nos enfants une fois qu'ils sont là, atténue bien les mauvais souvenirs et rappelle combien ca valait le coup...
je suis votre blog régulièrement et il m'a bien aidé quand nous étions dans l'attente...alors pour la première fois je laisse un ptit msg...

et une dédicace spéciale à votre puce et à sa playlist pr la chanson d'Enrico Masias qui m'a foutu la chair de poule, mon grand père me la chantait, génial ;-)

Amitiés
Stef, maman d'Ethan le coquin
http://stefloulous.wordpress.com

Anonyme a dit…

Oui, probablement il est donc