Nous aurions plaisir à lire quelques lignes, de vous , que nous ne connaissons pas mais qui pourtant avez passé quelques minutes chez nous. Beaucoup de passages sur le blog, mais peu de commentaires, dommage ...ne soyez pas de simples consommateurs, écrivez nous!










mercredi 16 mars 2011

Los galgos: décidement l'homme n'aura jamais de limites

Je ne pourrais encore pas oublier ces images d'horreur , et surtout le mal qui est fait à des êtres vivants sans defense.
Je n'en suis pas revenue qu'un pays si proche du nôtre , si moderne, si chrétien , si ...enfin soit capable de laisser faire cela au 21ème siècle.
Non mais c pas vrai quand même. Ces "hommes", ces dégénérés, ne méritent même pas la balle pour les achever. On devrait essayer de les laisser crever de faim à la place de leur chien pour qu'ils comprennent un peu ce que ça fait, et encore je reste soft!
Et là l'Europe n'intervient pas, pas de mesures concrètes prises? Que vont ils faire de la pétition qui leur a été remises en ce sens.
J'ai hésité à en parler sur le blog car je n'aime pas bcp le sensationnel à tous prix histoire d'avoir quelque chose à raconter et puis je me suis dit tant pis mieux vaut que cela se sâche, que tous ceux que cela intéresse lisent. La pétition est close mais on peut encore aider en faisant de petits dons.
Âme sensible arrêtez vous là!
ne lisez pas plus bas!
Je développe uniquementla maltraitance faite à des lévriers en Espagne.

**********************************************************************
SVP, Parlez en autour de vous, merci de publier sur vos blogs, sur les réseaux sociaux: Que la honte soit sur ces pratiques, que je découvre moi même un peu tard sans doute puisque la pétition est close, et sur ces personnes qui se disent être des chasseurs.
Je me suis rendue sur ce site et j'ai recopié son message:
"Les chasseurs espagnols (galgueros), chassent sans fusil.
Ce sont leurs lévriers (Galgos) qui rattrapent le gibier à la course.
A la fin de chaque saison de chasse,
les chiens les moins efficaces sont systématiquement éliminés.
Les femelles servant à la reproduction, vivent constamment enfermées ou à l’attache et leur vie se limite à faire des petits pour renouveler le cheptel.
On tue en Espagne, chaque année, 50 000 lévriers.
Mais dans ce pays une autre composante va venir transformer la boucherie en barbarie et cette composante s’appelle « l’honneur ».
En effet un “galgueros” dont le chien n’attrape plus de gibier est atteint dans son honneur ce qui lui donne le droit de se venger
et de faire souffrir son lévrier pour laver l’affront. Des proverbes espagnols liés à cette tradition disent :
« un lévrier ne vaut pas la balle pour le tuer », ou « un mauvais chien ne mange pas dans ma maison ».

Ces hommes, si l’on peut encore les nommer ainsi, vont donc rivaliser d’imagination pour faire disparaître les chiens
de la façon la plus abominable possible :

La méthode traditionnelle : la pendaison
Deux variantes :
le chien a bien chassé dans sa carrière et il est pendu haut.

le chien chassait mal et il est pendu pattes arrières touchant le sol,
l’obligeant à sautiller sur place pour retarder l’asphyxie ;
Ses pattes avant battent dans le vide d’où le nom de position du pianiste.

La sportive : on l’accroche à la voiture et on le traine

La festive : on asperge le chien d’essence et on allume (rien n’empêche de le pendre en même temps)

La salissante : le coup de couteau(moins employée car il faut entraver le chien sous peine de le voir s’enfuir en se vidant de son sang)

La méthode propre : on les pique à l’eau de javel

La discrète : on le jette dans un puit

Méthode à la mode : on le laisse mourir de faim et de soif

Dernière méthode : vous allez en pleine forêt, vous brisez les deux antérieurs du chien sur vos genoux et vous le laissez mourir de faim et de soif (briser les deux jambes est nécessaire car même avec une jambe cassée il peut encore vous suivre…….. “il parait qu’ils sont fidèles”)

Les rescapés de ces massacres finissent dans les perreiras, (les fourrières espagnoles),
dont beaucoup sont surnommées « les couloirs de la mort ».

Les chiens vivent en groupe, les plus forts tuent les plus faibles
et tentent de survivre dans des conditions difficiles en se battant pour la nourriture.
Il n’ont aucune chance d’être adoptés, relégués dans les parties non visibles au public :

LE GALGO N’ EST PAS PROPOSÉ À L’ADOPTION EN ESPAGNE…

En savoir plus

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com

Http://www.unanimus.fr/sos-galgos-espagnes.htm

Signer la pétition
http://www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/petition-signature/18.html

Association Valran

Mobilisons nous pour que cette barbarie d’un autre siècle prenne fin.
Nous collectons couvertures, médicaments, nourriture et bien sur acceptons vos dons. Des associations francaises et espagnoles se battent pour ces chiens martyrs, exutoires d’une tradition moyenâgeuse.

Vous êtes touché par ce massacre ? Rejoignez nous !
http://galgos-animal-conscience.blogspot.com/


J'ai pas mauvaise conscience

Ça m'empêche pas de dormir

Mais pour tout dire, ça gâche un peu le goût de mes plaisirs

C'est pas vraiment de ma faute si des animaux sont maltraités,

Mais ça le deviendrait, si on n'y change rien

Espagne...


3 commentaires:

Mizza a dit…

insoutenable ...
on sait malheureusement de quoi l'homme est capable mais là, on est tout bonnement dans l'horreur...
Mizza

Marianne a dit…

MaLaurence, pitié... poste vite un nouveau billet tout gai, afin que nous n'ayons plus cela sous les yeux en ouvrant ton blog... Moi, j'aimerais bien voir des photos des filles ou bien des photos du printemps en Provence : mmmmmh, j'adorerais. Plein plein de bises à vous 4!!! A tout bientôt par tel j'espère.

ouvea107 a dit…

ok j'ai compris
bises